La relation d’aide

 

La relation d’aide selon l’Approche Centrée sur la Personne définie par le psychologue humaniste américain Carl ROGERS, est une pratique d’accompagnement psychologique basée sur la « relation de personne à personne » entre l’aidant et l’aidé.

« La fonction du thérapeute est d’être présent dans l’ici et maintenant avec son client, d’être relié à l’expérience de celui-ci telle qu’il la vit dans la relation » C. ROGERS.

Le thérapeute reste centré sur la personne et non sur le symptôme.

Cette approche repose sur la conviction que toute personne possède en elle les ressources nécessaires à son évolution vers la réalisation de soi, ce que Carl Rogers appelle la tendance actualisante.

La levée des obstacles qui entravent le développement de l’individu et ses potentialités ne peut se faire que dans un climat de confiance suffisant établi par le thérapeute.
Pour cela, ce dernier doit répondre à des conditions « d’être », des « attitudes facilitatrices » qu’il a lui-même éprouvées et qu’il met au service de la relation. Les essentielles sont:

  • la congruence (authenticité),
  • la considération positive inconditionnelle (acceptation totale) et
  • la compréhension empathique juste et sensible de la personne.